Comment obtenir un rachat de crédit sans hypothèque ?

 
Accord

La mise en place d’un rachat de crédit immobilier nécessite une garantie, soit une hypothèque, soit une caution, l’emprunteur peut exprimer son choix mais il devra surtout solliciter une banque proposant le cautionnement.

Petit rappel sur l’hypothèque

Que ce soit pour un prêt immobilier ou un rachat de crédit immobilier, les banques exigent une garantie pour pouvoir accorder le déblocage des fonds. Il peut s’agir d’une caution ou d’une hypothèque. Pour l’hypothèque, le principe est de placer la banque comme bénéficier dans le cadre d’une inscription hypothécaire sur le bien immobilier de l’emprunteur. Cela signifie tout simplement qu’en cas de non-remboursement, la banque peut exiger la saisie du bien et le revendre, afin de percevoir une partie, voire la totalité des sommes prêtées.

Simplement, l’hypothèque est souvent dissuasive pour les emprunteurs, cela implique un passage chez le notaire avec des frais et des honoraires souvent élevés et l’hypothèque laisse planer une épée de Damoclès sur les emprunteurs, pendant toute la durée de remboursement de l’emprunt. Qui plus est, aucune somme ne sera récupérée lors de la mise en place de l’hypothèque, ce qui n’est pas le cas avec la caution puisqu’une partie des frais versés peut être récupérée à la fin du contrat de rachat de crédit.

Privilégier la caution pour un rachat de crédit

Pour bon nombres d’emprunteurs, le passage d’une hypothèque à une caution fait partie des motivations à recourir au rachat de crédit immobilier. Si la baisse des taux peut permettre d’effectuer de précieuses économies sur le remboursement des intérêts, la mise en place d’une caution sera également un point positif dans le dossier. Tout en sachant qu’il sera nécessaire de procéder à une mainlevée d’hypothèque si l’ancien crédit immobilier avait été mis en place via une hypothèque sur le bien immobilier. Encore faut-il orienter son dossier de rachat de prêt vers une banque ou un établissement de crédit proposant des cautions.

Le cautionnement consiste à faire appel à une société qui va se porter garante du bon remboursement de la dette au nom de l’emprunteur. Si des impayés font surface, la société de cautionnement va se charger de rembourser les sommes dues puis de se tourner vers l’emprunteur pour récupérer les montants versés. Il faut savoir que les sociétés de cautionnement sont plus exigeantes que les banques en matière de capacité de remboursement, elles étudient de très près le profil de l’emprunteur avant de se prononcer sur un accord de caution.

Comparer les banques et les cautions

La caution est systématiquement plus intéressante que l’hypothèque, il n’y a pas de pris de position d’un établissement qui peut ordonner la saisie du ben immobilier, l’emprunteur peut récupérer une partie des frais versés mais il faut cependant présenter des garanties suffisantes pour obtenir une validation. Les banques travaillent toutes avec des sociétés de cautionnement, pour la plupart, certaines disposent de filiales dans le groupe spécifiquement dédiées au cautionnement des projets de crédits immobiliers et de rachat de crédit des clients de la banque. Les fonctionnaires peuvent bénéficier de leur côté des cautions mutuelles, une garantie proposée par la mutuelle fonctionnaire et qui propose bien souvent des conditions préférentielles.

Il est donc conseillé de procéder à une demande de rachat de crédit comparative, c’est-à-dire de solliciter un service en ligne permettant de faire le tour des banques qui proposent des garanties sous forme de caution afin de maximiser ses chances d’obtenir à la fois un taux attractif mais aussi une acceptation de garantie par cautionnement.

Simulez votre rachat de crédits
et réduisez vos mensualités Jusqu'à -60%* !